Géographie 2.0

USAGES GÉOGRAPHIQUES DU CYBERESPACE : Nouvelle appropriation de l’espace et essor d’une « néogéographie »

Chers collègues et amis,

J’ai le plaisir de vous inviter à ma soutenance de thèse le jeudi 9 décembre, à 14 heures, salle Jourda (bâtiment Bred) à l’Université Paul Valéry, Montpellier III, dont le titre est :

« USAGES GÉOGRAPHIQUES DU CYBERESPACE

Nouvelle appropriation de l’espace et essor d’une « néogéographie » »

Vous êtes cordialement invités au traditionnel pot qui suivra la présentation.

RÉSUMÉ EN FRANÇAIS :

Cette recherche propose d’analyser les impacts et les enjeux géographiques d’un cyberespace omni présent. Sous l’impulsion du web 2.0 et celle des globes virtuels (Google Earth, Virtual Earth, World Wind), la production et la diffusion du savoir géographique subissent d’amples transformations. Les espaces virtuels et autres services de géolocalisation (LBS) remplacent peu à peu la carte papier et le guide touristique. Ces usages participent à l’émergence d’un espace complexe où viennent se mêler des usages dans l’espace réel et des usages dans l’espace virtuel. Parallèlement, une production d’intérêt géographique en résulte, hors des milieux qui, jusqu’à ces dernières années, en étaient les initiateurs et les utilisateurs obligés : universités, organismes de recherche, géographes professionnels, Etats, ONG, militaires … Cette thèse éclairera donc le lecteur sur la réalité géographique des (nouveaux) usages du cyberespace, qu’ils soient liés à la production « amateur » de contenus géographiques (néogéographie) ou à la consommation « augmentée » de l’espace géographique.

Mots clés : Cyberespace, Espace, Néogéographie, Cartographie, Espaces virtuels, Géo-données, Web 2.0, Appropriation

RÉSUMÉ EN ANGLAIS

This research proposes to analyze the impacts and challenges of an omnipresent geographical cyberspace. Spurred on by web 2.0 and that of virtual globes (Google Earth, Virtual Earth, World Wind), the production and diffusion of geographical knowledge undergo further transformations. Virtual spaces and other location-based services (LBS) are gradually replacing the paper map and tourist guide. These uses contribute to the emergence of a complex space where uses in real space and uses in the virtual space mingle. Meanwhile, production of geographical interest results outside areas which, until recently, were the initiators and traditional users: universities, research organizations, professional geographers, states, NGOs, military … This thesis will enlighten the reader on the geographical reality of the (new) uses of cyberspace, whether related to the production of « amateur » geographical content (neogeography) or to consumption « augmented » of geographical space.

 

Key-words : Cyberspace, Neogeography, Space, Cartography, Virtual Spaces, Geo-data, Web 2.0, Appropriation

Publicités

24 novembre 2010 Posted by | Cartographie, Cyberespace, Géographie, Google, Neogeography, Réseaux, Téléphonie mobile, Twitter, Usages, Web 2.0 | 3 commentaires

Les services LBS encore très peu utilisés

D’après une étude de Pew Internet & American Life Project les services LBS, pour Location-Based Services, comme Foursquare, restent des services relativement confidentiels. En effet selon cette enquête sur 3.001 Américains, seulement 7% des utilisateurs qui vont en ligne depuis un mobile utilisent une application LBS, ce chiffre passant à 8% pour les 18-29 ans, enfin sans grande surprise ces services semblent avant tout liés à des usages urbains.

 

En résumé ces chiffres illustrent à quel point les applications LBS restent aujourd’hui confidentielles, toutefois il aurait été intéressant de pouvoir recouper ces chiffres avec le taux de pénétration des terminaux mobiles équipés d’un récepteur GPS.

Télécharger l’étude

Source : All Points Blog

5 novembre 2010 Posted by | Neogeography, Téléphonie mobile, Usages | Laisser un commentaire